Choisir une langue- إختر اللغة

Algérie : la société civile bâillonnée en vertu d’une nouvelle loi sur les associations

La condamnation d’un militant en Algérie, après que cet homme ait distribué des tracts sur le chômage dans le pays, est un signe inquiétant que la nouvelle loi réglementant le fonctionnement des associations est utilisée pour restreindre les activités des groupes de la société civile, a déclaré Amnesty International.

Des restrictions à leur liberté de mouvement empêchent des militants algériens de participer au Forum social mondial

Les autorités algériennes empêchent une délégation de 96 syndicalistes et militants de la société civile de franchir la frontière afin de se rendre en Tunisie pour assister au Forum social mondial cette semaine, portant ainsi atteinte à la liberté de mouvement de ces personnes, a déclaré Amnesty International mardi 26 mars.

Une nouvelle arrestation en Algérie met en relief le harcèlement dont sont victimes les militants dans le pays

Un défenseur des droits des chômeurs a été arrêté et placé en détention en Algérie, dans un contexte marqué par une répression persistante contre les militants des droits économiques et sociaux, a déclaré Amnesty International le 4 janvier 2013.  Taher Belabès a été interpellé le 2 janvier à Ouargla, une ville du sud du pays, après que la police eut dispersé une manifestation de personnes réclamant un travail ainsi que le départ des fonctionnaires chargés de la lutte contre le chômage au niveau local.