Choisir une langue- إختر اللغة

Les militant-e-s d’Amnesty International Algérie se mobilisent en faveur des victimes de l’injustice

A l’occasion de la journée internationale des droits humains, les militant-e-s d’Amnesty International Algérie se mobilisent, dans le cadre du Marathon des Lettres « Ecrire pour les Droits », en faveur de personnes emprisonnées, persécutées et torturées pour avoir exprimé leurs opinions, a déclaré l’organisation le 10 décembre.  

 

Ils rejoignent des centaines de milliers de personnes à travers le monde pour faire signer le maximum de pétitions en faveur de Shawkan, photojournaliste égyptien emprisonné pour avoir pris des photos, Eren Keskin, avocateturquequi risque la prison pour avoir dénoncé l’injustice, Edward Snowden, lanceur d’alerte américaine menacé de prison pour avoir révélé les programmes de surveillance de masse, sans oublier Bayram et Gyas jeunes azerbaidjanais incarcérés pour un graffiti et Ivo étudiantcamerounaisqui risque 20 ans de prison pour un SMS. 

Des activités seront organisées dans plus de 20 wilayas notamment dans les universités, les résidences universitaires et autres lieux publics pour mobiliser et sensibiliser le maximum de  personnes.  « Cette année encore, nous appelons les algériennes et les algériens à nous rejoindre  afin d’exprimer leur solidarité et contribuer à changer la vie de ces individus. Ensemble, faisons de la lutte contre l’injustice dans le monde une affaire personnelle » a déclaré Hassina Oussedik, Directrice d’Amnesty International Algérie. « Nous sommes ravis d’avoir le soutien de l’artiste Algérien Hichem Gaoua alias El Moustach qui a réalisé des portraits des cinq personnes pour lesquelles nous nous mobiliserons » ajoute Hassina Oussedik.

En 2015, grâce à une mobilisation dans plus de 200 pays et territoires, nous avons réussi à récolter plus de 3,7 millions de signatures et messages de solidarité, dont plus de 53000 en Algérie, et libérer plusieurs personnes : Albert Woodfox, emprisonné à l'isolement depuis plus de 40 ans aux Etats-Unis. « S’il vous plait, transmettez ma gratitude et mes remerciements à Amnesty International et à tous ceux qui m’ont écrit. Leurs lettres font toute la différence » a-t-il dit. Ou encore, Phyoe Phyoe Aung, étudiante emprisonnée pour avoir manifesté au Myanmar. « Je suis très reconnaissante envers Amnesty et toutes les personnes qui ont participé à la campagne demandant ma libération. Je tiens à remercier du fond du cœur chacune et chacun d’entre vous, pas juste pour vos efforts en faveur de ma libération et de celle des autres prisonniers, mais aussi pour nous avoir permis de garder espoir et foi en nos opinions »a-t-elle dit.

FaceBook  Twitter

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir