Choisir une langue- إختر اللغة

Halte aux disparitions forcées en Syrie

 Le 30 août marque la Journée internationale des victimes de disparition forcée. Le but de cette journée est de mettre en lumière le sort des milliers de personnes dans le monde qui ont été soumises à une disparition forcée, ainsi que la souffrance de leurs familles. Depuis le début des manifestations en Syrie en février 2011, des milliers d’opposants présumés au gouvernement ont fait l'objet d'arrestations arbitraires. Beaucoup semblent avoir été victimes de disparition forcée.

Certains ne sont pas réapparus. On ignore tout de leur situation. Leurs proches sont désespérés. D'autres, qui ont été libérés après des mois de détention secrète, ont confié à Amnesty qu'ils avaient été torturés et avaient subi d’autres mauvais traitements.

Ecrivez au Président Bachar el Assad, et Exigez la fin des disparitions forcées !

J'écris pour exprimer ma préoccupation concernant les disparitions forcées en Syrie et j’exhorte les autorités de ce pays à mettre immédiatement un terme à cette pratique. Toutes les personnes responsables de ces disparitions doivent être poursuivies en justice.

La disparition forcée constitue un crime au regard du droit international et une grave violation des droits humains. Cette pratique viole le droit à la sécurité et à la dignité, le droit à des conditions de détention humaines, le droit à une personnalité juridique, le droit à un procès équitable et à une vie de famille. Le Statut de Rome de la Cour pénale internationale, dont la Syrie est signataire, dispose que la disparition forcée commise dans le cadre d’une attaque généralisée ou systématique lancée contre toute population civile constitue un crime contre l’humanité. La résolution 2139 (février 2014) du Conseil de sécurité des Nations unies exige que la Syrie mette fin à cette pratique.

Nous vous demandons, en votre qualité de chef de l'État :

  • de révéler où se trouvent les victimes de disparition forcée en Syrie, et de leur permettre immédiatement de contacter leur famille et des avocats et de bénéficier des soins médicaux dont elles pourraient avoir besoin ;
  •  
  • de veiller à ce que personne ne soit placé en détention secrète et de protéger toute personne de la torture et d’autres mauvais traitements ;
  •  
  • de veiller à ce que la Syrie se conforme à ses obligations au regard du droit international et applique intégralement la résolution 2139, notamment en mettant fin aux disparitions forcées et en libérant immédiatement et sans condition les personnes emprisonnées pour le seul fait d'avoir exercé pacifiquement leurs droits, en particulier le droit à la liberté d'expression et de réunion.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l'expression de ma haute considération.

    

Signatures collectes:
42 signatures
[*] Champ requis
[1] ne sera pas affich publiquement
Petitions by Great Joomla!

FaceBook  Twitter