Choisir une langue- إختر اللغة

Mexique: Torturée pour signer une fausse déclaration

 Le 7 août 2012, vers 3 heures du matin, des hommes de la marine sont entrés par effraction chez Claudia Medina Tamariz, à Veracruz. Ils l’ont emmenée à la base navale locale, où on lui a infligé des décharges électriques et on l’a contrainte à inhaler une sauce très épicée.

Elle a également été rouée de coups de poing et de pied après avoir été enveloppée dans du plastique pour qu’il soit difficile d’établir l’origine des traces. La marine l’a accusée d’être membre d’une bande criminelle violente et puissante. Claudia a affirmé ne pas connaître ce groupe.

Elle a été contrainte de signer une fausse déclaration sans l’avoir lue. Elle a déclaré par la suite à Amnesty International : « S’ils ne m’avaient pas torturée, je n’aurais jamais signé cette déclaration. »

Même si la plupart des charges retenues contre Claudia ont été abandonnées, elle demeure inculpée d’une infraction grave, et ses allégations de torture par les forces gouvernementales n’ont pas donné lieu à une enquête.

Point de départ de toute investigation : un véritable examen médical doit être réalisé dans le cadre d’une enquête impartiale, exhaustive et rapide, conformément au Protocole d’Istanbul reconnu internationalement.

Le procureur général de la République a les moyens de faire avancer les choses. Soutenez Claudia à nos côtés en exigeant qu’elle fasse l’objet d’un examen médical complet, qui constituera une première étape pour qu’elle puisse obtenir justice et réparation et que les responsables aient à répondre de leurs actes.

Nous engageons le procureur général de la République à :

  • diligenter une véritable enquête sur les actes de torture et les mauvais traitements dont aurait été victime Claudia Medina Tamariz, rendre publiques les conclusions de cette enquête et traduire en justice les auteurs de ces sévices ;
  • veiller à ce que l’enquête incorpore un examen médico-psychologique, conformément au Protocole d’Istanbul approuvé par les Nations unies. Les résultats de cet examen et tous les rapports y afférents sont communiqués à Claudia dans les meilleurs délais ;
  • améliorer nettement les enquêtes menées sur les cas de torture en garantissant que tous les examens médicaux subis par les victimes présumées de ces actes respectent pleinement le Protocole d’Istanbul des Nations unies.

   

Signatures collectes:
64 signatures
[*] Champ requis
[1] ne sera pas affich publiquement
Petitions by Great Joomla!

FaceBook  Twitter