Choisir une langue- إختر اللغة

Il risque 20 ans d’emprisonnement pour un SMS

Fomusoh Ivo Feh était promis à un brillant avenir. Il allait entrer à l'université au Cameroun, où il vit. Mais tout a basculé à cause d'un SMS. Un jour, Ivo a reçu d'un ami un texto disant : « Boko Haram recrute des jeunes à partir de 14 ans. Conditions de recrutement : 4 matières au GCE, y compris la religion. »

Il risque la prison pour avoir révélé des programmes de surveillance

Quand Edward Snowden a communiqué à des journalistes, en juin 2013, des documents des services secrets américains, il a révélé l’ampleur de la surveillance de masse exercée au niveau mondial. Il a montré que des gouvernements récupèrent secrètement une large part de nos communications personnelles, notamment des courriels privés, la localisation de téléphones, l’historique de la navigation sur Internet, et bien d’autres choses encore. Tout cela, sans notre consentement.

Poursuivie pour avoir dénoncé l'injustice

L'avocate et ancienne journaliste Eren Keskin critique ouvertement les autorités turques depuis des décennies. Un discours qu'elle a fait il y a 11 ans a fortement irrité les autorités. Dans ce discours, elle a accusé l'État d'avoir « massacré un enfant de 12 ans » : Uğur Kaymaz.

Torturés et incarcérés pour un graffiti

Ils ont protesté en utilisant le seul moyen qu'ils connaissaient. N'en pouvant plus d'un régime toujours plus autoritaire, les étudiants Bayram Mammadov et Giyas Ibrahimov ont écrit un message de colère sur la statue de l'ancien président azerbaïdjanais, dont le fils est actuellement à la tête du pays.

Egypte: Emprisonné pour avoir pris des photos

Mahmoud Abu Zeid, plus connu sous le nom de Shawkan, faisait simplement son travail. Ce photojournaliste couvrait un sit-in pacifique le 14 août 2013, au Caire, quand les forces de sécurité ont fait irruption.

Kenya. Des réfugiés poussés à retourner en Somalie, un pays ravagé par la guerre

 

À peine deux semaines avant la date limite fixée pour la fermeture du camp de réfugiés de Dadaab, des représentants du gouvernement kenyan poussent délibérément des personnes réfugiées à retourner en Somalie, où elles risquent d’être blessées ou tuées dans le cadre du conflit en cours, écrit Amnesty International dans un rapport rendu public mardi 15 novembre.

États-Unis. Les discours toxiques ne doivent pas devenir une politique gouvernementale

Réagissant à l'élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis, Amnesty International a fait les déclarations suivantes.

Les Irakiens fuyant les zones aux mains de l’EI risquent la torture, une disparition forcée, voire la mort en représailles

Des milices paramilitaires et les forces gouvernementales d’Irak ont commis de graves violations des droits humains, y compris des crimes de guerre, en faisant subir des actes de torture, des arrestations arbitraires, des disparitions forcées et des exécutions extrajudiciaires à des milliers de civils s’étant échappés de zones contrôlées par le groupe armé se faisant appeler État islamique (EI), écrit Amnesty International dans un nouveau rapport publié mardi 18 octobre.

Réfugiés: Le système instauré par l'Australie a transformé Nauru en une prison à ciel ouvert

Le gouvernement australien soumet les réfugiés et demandeurs d'asile à un système élaboré reposant sur des atteintes aux droits humains, en violation flagrante du droit international, dans le but de leur barrer l’accès à ses côtes, écrit Amnesty International dans un nouveau rapport rendu public lundi 17 octobre 2016.

Au moins 20 États recourent à la peine de mort dans une lutte inadaptée contre le terrorisme

Certains pays utilisent de plus en plus la peine de mort pour combattre les crimes en relation avec le terrorisme, écrit Amnesty International vendredi 7 octobre dans une nouvelle synthèse en prévision de la Journée mondiale contre la peine de mort.

Bulgarie. L'interdiction de la burqa bafoue les droits des femmes

Le Parlement bulgare a voté l'interdiction du port du voile intégral dans l'espace public. John Dalhuisen, directeur pour l'Europe à Amnesty International, a déclaré : « Les femmes en Bulgarie doivent être libres de se vêtir comme elles le souhaitent et de porter la burqa ou le niqab afin d’exprimer leur identité ou leurs croyances. Cette interdiction bafoue leurs droits à la liberté d'expression et de religion.

Réfugiés. L'égoïsme des pays riches ne fait qu'aggraver la crise

Les pays riches font preuve d'une totale absence de volonté politique et de responsabilité en laissant seulement 10 pays, qui représentent moins de 2,5 % du PIB mondial, accueillir 56 % des réfugiés de la planète, a déclaré Amnesty International dans une analyse exhaustive de la crise des réfugiés rendue publique mardi 4 octobre 2016.

Pakistan. Il faut annuler l'exécution d'un condamné à mort atteint d'un handicap mental

Les autorités du Pakistan ne doivent pas exécuter Imdad Ali, condamné à mort qui a des antécédents de troubles mentaux, a déclaré Amnesty International lundi 26 septembre 2016.

Les disparitions forcées perdurent dans le monde

 

À travers le monde, des gouvernements recourent régulièrement aux disparitions forcées afin d'asseoir leur propre pouvoir et de museler l'opposition, a déclaré Amnesty International, à l'approche de la Journée internationale des disparus, célébrée le 30 août.

France. L'interdiction du Burkini sur les plages est une atteinte à la liberté d'expression

Le fait de ne pas annuler l'interdiction du burkini est une atteinte aux libertés d'expression et de religion des femmes et à leur droit de ne pas subir une discrimination, a déclaré Amnesty International alors que la plus haute juridiction administrative en France examine une requête contre cette interdiction.

Syrie. Torture, conditions inhumaines et morts massives de détenus dans les prisons

Les atrocités subies par des détenus, systématiquement torturés ou autrement maltraités dans les prisons syriennes, sont révélées au grand jour dans un nouveau rapport publié par Amnesty International jeudi 18 août. Le nombre de personnes mortes en détention en Syrie depuis le début de la crise en mars 2011 y est estimé à 17 723 soit, en moyenne, plus de 300 décès par mois.

Centième exécution de l’année en Arabie saoudite

Selon l’agence de presse saoudienne, le ministère de l’Intérieur de l’Arabie saoudite a annoncé qu’une exécution avait eu lieu à Riyadh vendredi 22 juillet, ce qui porte à 100 le nombre total d’exécutions réalisées dans le pays depuis le début de l’année 2016. À la suite de cette information, Philip Luther, directeur du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord d’Amnesty International, a déclaré :

Syrie. Les frappes de la coalition dirigée par les États-Unis ont tué de nombreux civils

Les forces de la coalition dirigée par les États-Unis effectuant des frappes aériennes en Syrie doivent redoubler d’efforts afin de prévenir les morts civiles, et enquêter sur de possibles atteintes au droit international humanitaire, a déclaré Amnesty International face aux informations de plus en plus nombreuses selon lesquelles des dizaines d’hommes, de femmes et d’enfants ont été tués chez eux dans le village d’al Tukhar, près de Manbij, entre les 18 et 19 juillet. 

Égypte. Des centaines de personnes soumises à une disparition et à la torture dans le cadre d'une vague de répression

L'agence nationale de sécurité égyptienne (NSA) enlève des personnes et les soumet à la torture et à une disparition forcée afin d'intimider les opposants et d'éliminer la contestation pacifique, écrit Amnesty International dans un rapport rendu public mercredi 13 juillet qui attire l'attention sur une multiplication des disparitions forcées sans précédent depuis le début de 2015.

Gaza. Deux ans après, les victimes de crimes de guerre n’ont toujours pas obtenu justice

« Je n’arrive pas à comprendre comment un crime qui s’est produit devant les caméras, pour lequel le monde entier a été témoin du massacre brutal de garçons qui jouaient sur la plage, peut passer comme cela, sans que l’on oblige les criminels à rendre des comptes. » Sobhi Bakr, membre de la famille de quatre garçons tués lors d'une frappe aérienne israélienne le 16 juillet 2014.