Togo. Un enfant de neuf ans tué par balle lors des manifestations

[vc_row css= ».vc_custom_1502032816668{margin-top: 30px !important;padding-top: 30px !important;} »][vc_column width= »1/4″][vc_column_text css= ».vc_custom_1505154280921{border-right-width: 2px !important;border-right-color: #000000 !important;border-right-style: solid !important;} »]

Contact Presse

Pour toute demande
d’interview, recevoir les communiqués de presse ou invitations aux évènements organisés par Amnesty International Algérie.

+213 23 504 604

[email protected]org/new

[/vc_column_text][/vc_column][vc_column width= »3/4″][vc_column_text]

21.09.2017

A la suite de la mort par balle d’un enfant de neuf ans au Togo lors des manifestations d’aujourd’hui, François Patuel, chercheur sur l’Afrique de l’Ouest à Amnesty International a déclaré :

“Malgré les déclarations des autorités en faveur de l’apaisement, la répression des manifestations par les forces armées continue au Togo. Un enfant de neuf ans a été tué par balle aujourd’hui à Mango, au nord du pays. Amnesty International appelle à l’ouverture d’une enquête indépendante et impartiale sur les circonstances de sa mort et l’usage excessive de la force par les forces de sécurité.

« Les autorités doivent s’assurer que les forces armées ne soient pas déployées dans le cadre des opérations de maintien de l’ordre.

« L’application de messagerie WhatsApp est bloquée depuis mardi soir et  Internet mobile a été coupé depuis ce matin. Cela constitue une violation du droit à la liberté  d’expression et entrave le travail des journalistes et activistes des droits humains sur le terrain.»

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_wp_posts title= »Derniers communiqués  » number= »5″ show_date= »1″][/vc_column][/vc_row]

Sujets