Algérie. La police ne doit pas recourir à la force excessive contre les manifestants pacifiques

Algérie. La police ne doit pas recourir à la force excessive contre les manifestants pacifiques

Aujourd’hui, dimanche 24 février, plusieurs personnes venues manifester pacifiquement en réponse à l’appel lancé par le mouvement Mouwatana, ont été arrêtées à Alger.

La police ne doit pas recourir à la force excessive contre les manifestants pacifiques. Personne ne doit être arrêtée pour s’être exprimée pacifiquement. Nous appelons au respect du droit à la liberté d’expression et de manifestation pacifique qui est garanti par la Constitution.

Publié le 24.02.2019

Partager cet article