Des militantes déshabillées lors de leur interpellation : Amnesty International demande l’ouverture d’une enquête.

Des militantes déshabillées lors de leur interpellation : Amnesty International demande l’ouverture d’une enquête.

Quatre militantes de l’Association RAJ et du Mouvement Démocratique et Social (MDS) interpellées, samedi 13 avril lors d’une manifestation pacifique à Alger, en compagnie de 6 autres militants, ont été obligées de se dénuder pour subir une fouille par une femme policière au commissariat de police à Baraki (Alger), selon les témoignages des victimes.

« Cette fouille ne se justifie en aucun cas. Nous condamnons cet acte humiliant et dégradant qui porte atteinte à la dignité de ces militantes. Amnesty International appelle les autorités à l’ouverture d’une enquête impartiale et indépendante. Nous exhortons les autorités à prendre toutes les mesures nécessaires pour que ces pratiques ne se reproduisent plus.

Nous dénonçons également les arrestations arbitraires dont ont fait l’objet ces militant.e.s simplement pour avoir participé à une manifestation pacifique. C’est une violation flagrante du droit à la liberté d’expression et de réunion garanti par la Constitution et les engagements internationaux de l’Algérie dont le pacte international relatif aux droits civils et politiques. » a déclaré Hassina Oussedik, Directrice d’Amnesty International Algérie.

Publié le 15.04.2019

Partager cet article