Algérie. Libérez Khaled Drareni

Le journaliste Khaled Drareni purge une peine de trois ans de prison pour avoir couvert des manifestations. Écrivez au Président pour réclamer sa libération maintenant.

En février 2019, le Hirak a éclaté en Algérie. Ce mouvement pacifique a appelé à un changement politique et à plus de libertés, à l’État de droit et à la fin de la corruption.

En Algérie, la presse indépendante est limitée et en tant que journaliste indépendant, Khaled a joué un rôle crucial dans la documentation des violences policières et des arrestations arbitraires lors des manifestations. Mais le 27 mars, Khaled a été arrêté après avoir été surpris en train de filmer des policiers alors qu’ils s’approchaient des manifestants. Il est enfermé depuis.

Son arrestation et son emprisonnement font partie d’une répression plus large des libertés dans le pays. Khaled ne devrait pas être en prison pour avoir couvert une manifestation, et il est crucial pour l’avenir des droits humains en Algérie qu’il soit libéré.

Le 10 août, Khaled a été condamné à 3 ans de prison. Son procès en appel est prévu pour le 8 septembre.

Nous devons maintenant demander la libération de Khaled.

Envoyez un e-mail directement au Président de la République et exigez la libération de Khaled Drareni maintenant.

Nous savons que si suffisamment de personnes agissent en faveur de Khaled nous pourrons le libérer, chaque action compte.