© keystone-sda.ch /Fateh Guidoum

Algérie. La mobilisation pour la libération de tous les détenus d’opinion continue

Mise à jour du 30 mars 2022: Des dizaines de détenus d’opinion ont été remis en liberté provisoire dans plusieurs wilayas.

Mise à jour du 01.02.2022: Grâce à vous, nous avons pu collecter plus de 50 000 signatures pour la libération des détenus d’opinion en Algérie.

Le 18 février 2021, le président Abdelmadjid Tebboune a annoncé une grâce présidentielle en faveur des détenus du Hirak. Du 19 au 25 février 2021, 59 personnes arrêtées arbitrairement pour avoir exprimé leurs opinions ou manifesté pacifiquement ont été libérées. Certains ont bénéficié d’une remise en liberté provisoire dans l’attente de leur procès et d’autres d’une grâce présidentielle.

Plusieurs autres détenus d’opinion ont également été libérés l’année dernière, dont certains après avoir purgé leur peine.

Aujourd’hui, au moins 251 personnes sont encore en détention uniquement pour avoir participé au Hirak ou pour des publications sur les réseaux sociaux critiquant les autorités.

Notre mobilisation doit continuer jusqu’à la libération du dernier détenu d’opinion.

Signez la pétition pour demander aux autorités de libérer sans délai et sans condition, tous les détenus d’opinion qui ont exercé pacifiquement leurs droits à la liberté d’expression et de manifestation.